Comme je m’y suis engagé dans le cadre de la démarche sur la transparence du travail parlementaire, je publierai régulièrement la liste des acteurs avec lesquels j’ai échangé – quel que soit le moyen – lors de mes travaux législatifs dans lesquels je suis amené à m’investir et à me positionner.

Au-delà de la question des lobbies, il s’agit également d’éclairer mes concitoyens sur ma démarche de co-construction de la loi : sur des sujets parfois très techniques, ma logique consiste à échanger avec des acteurs divers et dont j’estime qu’ils sont pertinents pour éclairer le débat.

Cette liste concerne les échanges hors auditions officielles au Parlement, dont l’organisation est déjà publiquement consultable sur le site de l’Assemblée nationale.

Proposition de loi de M. Christophe Naegelen visant à encadrer le démarchage téléphonique et à lutter contre les appels frauduleux

Cette proposition de loi a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale le 6 décembre 2018. Après examen par le Sénat, elle a été adoptée en deuxième lecture à l’Assemblée nationale le 30 janvier 2020.

Représentants avec lesquels j’ai échangé :

- Association de l’Union fédérale des consommateurs – Que Choisir (UFC – Que Choisir)

- Fédération de la Vente Directe (FVD)

- Syntec Numérique (représentants des instituts de sondage)

- Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP)

- Cabinet d’Agnès PANNIER-RUNACHER, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Économie et des Finances.

- Mouvement des entreprises de France (MEDEF)

- Entretien avec des journalistes de la presse écrite

- Fédération Française de l’Assurance (FFA)

- Fédération Française des Télécoms (FFT)

- Engie

- Fédération Bancaire Française (FBF)

- Direction générale de Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF)