L’intersyndicale appelle à une grève nationale ce jeudi 5 décembre et il m’appartient d’évoquer certaines réalités sur le bienfondé de la réforme des retraites. 
Outre la réalité économique et démographique que nous connaissons déjà, la création d’un régime universel de retraites répond à une nécessité d’égalité et de lisibilité pour l’ensemble de nos concitoyens. Avec 42 régimes spéciaux et tout autant de méthodes de calculs différentes, le système actuel est devenu un patchwork incompréhensible, dans lequel il est difficile de justifier les écarts entre cotisation réellement versée et pension effectivement perçue. 
« Un même métier pour des mêmes droits » n’est pas une formule pieuse. 
Est-il aujourd’hui acceptable que pour un même salaire, une même pénibilité, sur un même territoire, le montant d’une pension puisse varier dans des proportions aussi importantes ? 
Est-il encore concevable que de nombreux français (agriculteurs, indépendants..) ayant travaillé et cotisé toute leur vie ne touchent que le minimum contributif, c’est-à-dire moins de 640 € pour le socle de base ? 
Soyons lucides, il est illusoire de penser que nous pourrons convaincre l’ensemble des parties prenantes de soutenir la refonte du système. Même si l’on met de côté les postures politiques, certains syndicats puisent leur force de représentation actuelle dans l’existence même des régimes spéciaux : d’un point de vue pragmatique, ils n’ont donc aucun intérêt – ce qui en un certain sens se comprend – à soutenir un système universel. 
Le climat social actuel aurait découragé de nombreuses majorités au pouvoir, mais plus qu’une promesse, c’est un enjeu fondamental. Dans un monde du travail en profonde mutation où les nouvelles générations seront amenées à changer beaucoup plus régulièrement d’emploi, il est indispensable d’aller vers plus de clarté et plus d’équité. Au-delà des polémiques, une telle réforme relève d’un devoir de transmission pour nos enfants : celle d’un système de retraite central dans notre pacte social et citoyen. 
Catégories : XVe législature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

XVe législature

Sourcer les amendements provenant d’un représentant d’intérêts

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sourcer les amendements provenant d’un représentant d’intérêts. Sylvain Waserman, Vice-président MoDem de l’Assemblée nationale, député du Bas-Rhin, Nicolas Démoulin, Vice-président du groupe LaREM, député de l’Hérault et Ludovic Mendes, député LaREM de Lire la suite…

XVe législature

Rapport hébergement d’urgence

Mardi 19 mars, j’ai présenté devant la commission Affaires Économiques mes conclusions sur l’hébergement d’urgence voir mon intervention    

XVe législature

Conférence de presse

Mercredi 20 mars, j’ai présenté devant la presse mon rapport sur l’hébergement d’urgence. • Mieux connaître le public SDF • Préserver le principe d’Inconditionnalité • Convergence qualitative des structures d’hébergement • Réformer l’accompagnement social • Lire la suite…