Je suis très fier d’avoir été nommé président du groupe d’amitié France Mali succédant à Razzy Hammady.

Le Mali est un pays proche de la France, fascinant par son histoire, sa culture, les enjeux politiques que couvrent les relations entre les deux pays.

Une longue histoire

Ce pays est fier de sa longue histoire, de l’empire du Ghana fondé au 4ème siècle puis de l’empire du Mali et de l’empire Songhaï, des royaumes Bambaras, peuls du Macina ou Toucouleurs, avant la colonisation française. Les griots sont là pour rappeler les généalogies et l’histoire de ce peuple.

Après la décolonisation le Mali a connu plusieurs régimes autoritaires jusqu’à l’émergence du multipartisme qui n’est reconnu qu’en 1991. L’histoire récente est marquée par plusieurs coups d’états et l’existence d’une rébellion touareg dans le nord du pays. Le président actuel Ibrahim Boubacar Keita a été élu en 2013.

Une riche culture

Au-delà de cette histoire mouvementée, la Mali est caractérisé par une très riche culture.

Le monde entier a entendu un jour ou l’autre les musiciens malien comme Salif Keita, Ali Farka Toure, Mory Kante, les griots comme Ami Koita ou plus récemment Rokia Traore ou Amadou et Mariam. Mais il faut aussi citer ses grands écrivains tels Amadou Hampâte Bâ, ses cinéastes comme Souleymane Cisse ou ses photographes célèbres comme Malik Sidibe ou Seydou Keïta qui ont ouvert la voie à la Biennale de la photographie de Bamako.

De nombreux défis

Je considère la décision de François Hollande de répondre à la demande du Mali en déclenchant l’opération Serval comme la principale réussite de sa politique étrangère.

Les relations entre le Mali et la France font et feront face à de nombreux défis qui illustrent une grande partie des enjeux de la politique intérieure et extérieure de la France dans les années à venir. Je citerai ici :

L’immigration. La France est le principal pays d’immigration des maliens. Pour le Mali cette immigration représente des flux financiers importants, supérieurs à l’aide au développement, mais aussi des pertes en ressources humaines, les migrants étant souvent les personnes les plus dynamiques. De même l’immigration malienne en France renvoie à la question de l’intégration d’une immigration de première et surtout deuxième génération et aux espoirs de voir évoluer les politiques en faveur des quartiers sensibles.

La pauvreté, la démographie, l’instabilité politique et les changements climatiques sont des facteurs qui risquent d’accroître les flux migratoires dans les années à venir. Et des discussions seront nécessaire avec le gouvernement malien. Il sera important de suivre l’impact de l’accord de coopération renforcée signé entre L’Union européenne et le gouvernement malien en décembre 2015 pour la gestion des flux migratoires.

La sécurité et la lutte contre le terrorisme. L’opération Serval a permis de stopper l’invasion djihadiste qui descendait sur Bamako. Poursuivie par l’opération Barkhane, cette intervention reste une charge lourde pour la France tant d’un point de vue humain, que financier et pose un problème d’acceptabilité par une partie des populations malienne. L’appui européen reste limité avec l’EUTM et il n’y a pas de perspective actuellement de reprise des actions de l’armée française par les Nations Unis et la MINUSMA. Les capacités du G5 à prendre le relai sont encore incertaines. Il est cependant nécessaire de trouver les moyens de partager cette charge. L’objectif d’un renforcement de la coopération militaire au sein de l’UE devrait ouvrir des voies permettant à la France de partager la charge de cette intervention.

Les relations entre la France et le Mali sont au carrefour des principaux défis auquel la politique étrangère de la France sera confrontée durant les prochaines années : migration, sécurité, Europe, réduction de la pauvreté, francophonie, culture, ce qui explique ma fierté de présider le groupe d’amitié France Mali.

Le Mali en chiffres

Surface : 1.24 million de km2 (2 fois la France)
Population : 18 millions (3% de croissance)
PNB par Habitant : 780 US $ (2040 US $ PPP)
Espérance de vie à la naissance : 57 ans
Pauvreté : le taux de pauvreté a baissé en moyenne de 55,6 % en 2001 à 43,6 % en 2010, mais l’incidence de la pauvreté s’est aggravée pour atteindre 45 % en 2013.
Son indice de développement humain classe le Mali au 176e rang sur 188 pays dans le classement établi en 2015 par l’ONU.

presidence_mali

Le Mali

Catégories : XVe législature

1 Comment

Idrissa TRAORE · 5 octobre 2017 à 22 h 36 min

Monsieur le député Demoulin,

Permettez-moi de vous adresser mes chaleureuses félicitations pour votre élection à l’assemblée nationale et ensuite votre nomination en qualité de président du groupe d’amitié France-Mali.

Comme membre de la Cefom, coordination des élus franco-maliens, dont la finalité est l’approfondissement des liens d’amitié et de coopération entre la France et le Mali, nous serions heureux de pouvoir vous rencontrer dès que possible.

Dans cette attente,
Meilleures salutations

Idrissa TRAORE
Conseiller municipal Serris-Val d’Europe
Comité en marche Serris 77700
06 03 50 85 34

Les commentaires sont fermés.

Articles similaires

XVe législature

Le mal logement en Europe

Synthèse mal-logement en Europe (par la fondation Abbé Pierre) Mettre fin au sans-abrisme : une stratégie Au cours des dernières années, seuls deux pays européens ont vu le nombre de leurs habitants sans-domicile baisser, En Finlande, Lire la suite…