La France est le premier pays (ou le dernier, cela dépend du point de vue) en termes de dépense publique avec près de 57% du PIB y étant consacré. Pour rappel, le PIB est la valeur totale de la production interne de biens et services d’un pays sur une année. Nous consacrons donc 57% des richesses produites par la France pour notre dépense publique, soit 1297 milliards d’euros par an.

depense_publique_01

Source : OCDE (2017), Base de données des Perspectives économiques de l’OCDE, n° 101

On distingue quatre niveaux de dépense publique :

  • L’État représente 26% de la dépense publique. Ce sont les services ministériels et les services centraux.
  • Les organismes divers d’administration centrale (ODAC) représentent 7% de la dépense publique. Ce sont les établissements publics à caractère administratif, contrôlés par l’État.
  • Les administrations publiques locales (APUL) représentent 20.5% de la dépense publique. Ce sont les collectivités territoriales, les groupements de communes et les organismes divers d’administration locale (ODAL).
  • Les administrations de sécurité sociale (ASSO) représentent 46.5% de la dépense publique. Ce sont les régimes d’assurance sociale qui incluent les régimes obligatoires de sécurité sociale (vieillesse, maladie, etc.), les régimes complémentaires et l’assurance chômage.
depense_publique_02

Source : Rapport sur la dépense publique et son évolution, données INSEE

La masse salariale ainsi que les dépenses de retraite expliquent en grande partie l’écart des dépenses publiques avec les autres pays de l’OCDE.

depense_publique_03

Source : OCDE (2017), Bases de données des Perspectives économiques de l’OCDE, n° 101, des Dépenses sociales de l’OCDE (SOCX) et des Regards sur l’éducation 2016

Alors que les dépenses publiques sont de l’ordre de 57% du PIB, les recettes publiques représentent quant à elles 53% du PIB, soit 1203 milliards d’euros (dont 83% de prélèvements obligatoires).

Chaque année il y a donc un déficit public de l’ordre de 3 à 4% (les fameux 3% du traité de Maastricht à ne pas dépasser). Depuis 1975, aucun budget n’a été à l'équilibre.

Cette dépense publique ou/et le manque de recette (encore une fois cela dépend du point de vue) aboutit donc à ce déficit qui creuse chaque année un peu plus la dette de la France.

A ce jour la France cumule une dette de 2 209 000 000 000 euros (2209 milliards). Soit environ 97% du PIB Français (2270 milliard d’euros). Avec nos 66 990 826 habitants, cela équivaut à une dette d’environ 33 000 € par français.

dette_01

Chaque année, plus de 46 milliard par an sont consacrés à payer les intérêts de cette dette, soit 2% du PIB. A titre de comparaison les deux plus importants budgets de l’état sont l’enseignement scolaire avec 50 milliards et celui de la défense avec 34 milliards.

L’objectif de la France est d’avoir une dépense publique équivalente à 51% du PIB d’ici 2022 et de ramener la dette à 92% du PIB.

Catégories : La politique simplement

1 Comment

Ledroit Michèle · 4 décembre 2017 à 19 h 26 min

Impressionnante analyse, mais en effet selon le regard et les modes de calcul les résultats peuvent être différents. Merci Arnaud pour ces informations et ce travail de “comptable”..

Les commentaires sont fermés.

Articles similaires

La politique simplement

Le statut un peu particulier du parlementaire

Par parlementaire, nous entendons les députés et les sénateurs qui possèdent tout deux ce même statut. Ce statut permet d’assurer l’indépendance et la liberté d’expression nécessaires à l’exercice de leurs mandats mais s’accompagne aussi de Lire la suite…

La politique simplement

Comment votent les députés ?

La plupart du temps les votes sont public et il est impossible de les déléguer. Les députés ont le choix entre trois positions de vote : Pour, Contre, Abstention. La majorité des votes sont faits Lire la suite…