En ces temps troublés, certains d’entre vous m’ont légitimement interrogé sur le détail de mon activité durant le confinement.

Dans une période où le fonctionnement de l’Assemblée nationale est bouleversée, notre travail législatif est fortement réduit, il consiste principalement au contrôle de l’action du gouvernement (via les auditions et les questions au gouvernement) et au vote sur les textes de loi directement liés à la pandémie de COVID-19. Mais ce serait là avoir une vision trop étroite du rôle d’un député dont la responsabilité l’oblige d’autant plus dans les périodes de crises.

Chaque semaine, mon équipe et moi-même sommes ainsi amenés à répondre aux nombreux questionnements qui nous sont adressés, qu’ils portent sur le détail des mesures sanitaires, la situation économique, ou tout simplement sur le besoin d’échanger dans un contexte où les liens sociaux sont fragilisés et cependant si essentiels.

Chefs d’entreprises, artisans, indépendants, fonctionnaires ou citoyens désireux d’en savoir plus n’ont ainsi pas hésité à me contacter, ce dont je les remercie vivement.Je ne peux ainsi qu’encourager tous ceux qui le voudraient à le faire. De mon côté, les appels directs aux citoyens restent une pratique qui m’est chère et que je poursuis. Bien sûr, la frustration de ne pas pouvoir faire plus peut parfois se manifester.

Vous connaissez mon combat pour aider les plus fragiles et notamment les sans abri, en cette période inédite, leur quotidien est fortement bousculé.

De nombreuses structures ont dû fermer et certaines chaînes de solidarité ont cessé.

J’ai donc dès la mi-mars fait appel à des dons. En cette période, de nombreux acteurs m’ont fait remonté un besoin urgent de vêtements, produits d’hygiène. Ainsi, grâce à la générosité de nombreux marcheurs et de citoyens, nous avons collecté 30 colis au profit de la Croix Rouge.

Parce que le lien est primordial en ces temps, j’ai participé à des maraudes sociales et fourni des produits sanitaires.

Ce combat pour les sans abri, je le mène aussi au niveau national en parfaite entente avec le ministre du logement Julien Denormandie. Je vous invite à regarder les nombreuses mesures qui ont été prises (Prolongement de la trêve hivernale, réquisition de places d’hôtel, ouverture de centres dédiés, distribution de chèques services…)

Enfin, je suis tous les jours en contact avec mes collègues de la majorité, je poursuis mon rôle d’accompagnement en tant que Vice Président du Groupe LaRem à l’Assemblée Nationale.

Un élu qui ne saurait pas quoi faire en une pareille période manquerait significativement de volonté, tant il y a  à faire.

Lors d’un récent échange avec un habitant de ma circonscription, j’ai été interpellé sur mon manque de visibilité.

C’est possible, mais j’ai toujours indiqué que mon mandat de député serait dans l’écoute, l’action et les résultats.

Et si pour être visible, je dois devenir commentateur et polémiste, je crains d’en décevoir beaucoup.

Mon agenda est public comme je m’y étais engagé, mes actions ne sont pas assez reliées dans les médias ?  Peut être, ce qui est sur, c’est qu’ils ont régulièrement de mes nouvelles.

Articles similaires

XVe législature

Comparaison des Mesures économiques Covid19

Les mesures économiques prises dans certains Etats de l’OCDE à la suite de la pandémie de COVID-19 (situation au 23 Mai 2020) Pour compenser les conséquences économiques souvent lourdes engendrées par les mesures sanitaires prises Lire la suite…

XVe législature

Mesures de soutien aux entreprises

Fiches pratiques mesures de soutien    

XVe législature

Réforme des retraites

L’intersyndicale appelle à une grève nationale ce jeudi 5 décembre et il m’appartient d’évoquer certaines réalités sur le bienfondé de la réforme des retraites.  Outre la réalité économique et démographique que nous connaissons déjà, la Lire la suite…