La mission d’information dotée des prérogatives d’une commission d’enquête sur l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus 

 

Dans le cadre des travaux de l’Assemblée nationale, les députés sont habilités à créer des commissions d’enquête afin d’éclairer le débat sur une question particulière qui a engagé les politiques publiques et leur gestion par l’administration.

Cette commission transversale et à durée indéterminée, a commencé par un mission d’information avec comme objectif, dans une première phase, d’assurer un suivi renforcé de la gestion de la crise sanitaire et des mesures prises dans le cadre de l’urgence sanitaire de mars 2020.

Le président de l’Assemblée nationale, président de la mission d’information en était le rapporteur général.

Le mercredi 3 juin, à l’issue de cette première phase, la mission d’information a examiné puis autorisé la publication de son premier rapport d’étape. Dès lors, la mission d’information a entamé la deuxième phase de ses travaux en se dotant des prérogatives d’une commission d’enquête.

Parmi ses prérogatives figurent la possibilité d’auditionner des responsables divers (la convocation ayant valeur obligatoire), exiger la transmission de documents ou effectuer des visites de sites approfondies.

Cette commission d’enquête, très médiatisée, a déjà eu l’occasion d’auditionner des personnalités diverses, telles edouard Philippe, ancien Premier ministre ou les anciens ministres de la Santé Xavier Bertrand, Roselyne Bachelot, Marisol Touraine et Agnès Buzyn, le professeur Didier Raoult, les représentants nationaux de la médecine libérale ou encore ceux de l’hospitalisation publique et privée.

Retrouvez mon échange avec Édouard Philippe, ancien Premier ministre en commission d’enquête.

Retrouvez mon échange avec Christophe Castanerancien ministre de l’Intérieur en commission d’enquête.

Elle poursuit ses travaux avec d’autres auditions, avec entre autres celles de la Directrice générale de l’offre de soins (DGOS), de la Secrétaire générale de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) ou encore du Président du Conseil national de l’ordre des médecins, Jean Castex, Premier ministre en exercice ou Olivier Véran actuellement en place au ministère des Solidarités et de la Santé.